Un cheval dont la maman est humaine

La semaine passée, j’ai reçu un joli message qui m’annonçait que j’étais devenue marraine d’un petit cheval. Un poulain dont la maman est humaine. Explications…

 

Le 23 mai, Joanne, une très bonne amie à moi, m’annonce que je suis marraine d’une petite « La Hazelle« . Une bébé pouliche qui a été conçue par Joanne de A à Z…

 

Capture d’écran 2017-05-31 à 15.53.34.png

Ce lundi, j’ai été voir la petite Hazelle au domaine des Possibles, qui venait tout juste d’avoir une semaine. Une petite pouliche de dressage type Allemand à l’histoire particulière, puisque sa mère est humaine !

Joanne, 22 ans, étudie vétérinaire à l’ULB. Il y a 11 mois, l’amoureuse de l’équitation a pris une décision importante : celle de se créer elle-même son petit cheval.

Pour ce faire, Joanne a choisi un étalon. Et elle n’a pas pris la plus basse classe ! Galliani Biolley est un athlète de dressage, un champion de figures et d’élégance. Plus jeune, il était brun, comme Hazelle. Mais porteur du gène gris, il est devenu tout blanc ! C’est peut-être aussi ce qui va arriver à la petite princesse des Possibles lorsque ses poils vont se renouveler.

La maman, quant à elle, est une pouliche que Joanne connaît très bien, puisqu’elle est longtemps partie avec en balade. Dunia est une ancienne jument de dressage qui est aujourd’hui devenue poulinière.

Une fois les deux parents choisis, il faut acheter les semences du papa et procéder à l’insémination. Joanne, grâce à ses études, a bien assisté le vétérinaire lors de la procédure. Elle a donc créé le petit cheval elle-même.

Capture d’écran 2017-06-04 à 17.25.05.png

11 mois plus tard, devant les yeux de Joanne, Hazelle vient au monde. Et elle est magnifique ! Un moment de soulagement pour Joanne et les personnes qui l’ont accompagnée pendant toute l’aventure.

Capture d’écran 2017-06-04 à 17.35.11.png

Les poulains mènent une belle vie puisqu’ils ne font que manger, jouer et dormir. En plus de cela, tout le monde se bat pour venir les câliner. J’ai d’ailleurs moi aussi pu en profiter…

Hazelle doit rester auprès de sa maman environ 6 mois pour téter le lait maternel, sa seule nourriture pour l’instant. Ensuite, elle sera indépendante et pourra manger par ses propres moyens.

Capture d’écran 2017-06-04 à 17.35.44.png

Dans 3-4 ans, Joanne pourra monter Hazelle, qui deviendra très certainement une pro du dressage ! Et un jour, qui sait, elle aura à son tour des petits … dont la grand-mère sera humaine.

Capture d’écran 2017-06-04 à 17.36.06.png

Rebecca Dreisziger

 

 

Chats Bengals, nouvelle tendance

Personnellement, je craque trop sur ces mini léopards en les voyant défiler sur mes pages Facebook et Instagram ! Par chance, une amie à moi en possède un et me l’a montré. Présentation de la bêbête.

Chillin in the jungle 🌴#mostbeautifulcat #bengalworld #bengalcats #bengal #bengalmao #catsofinstagram #cats #likes #inlove

Une publication partagée par 🐯MAO🐯 (@maothebengal) le

Ces magnifiques félins envahissent les réseaux sociaux et pages d’animaux en ce moment. Voici l’exemple de Mao, un jeune mâle de 1 an, qui vit dans un bel appartement à Bruxelles.

Malgré son caractère affectif, Mao n’est pas un chat domestique tel qu’on l’entend. Il est en fait un hybride de félin sauvage. En effet, pas de Bengal sans l’intervention de l’homme. Lire la suite

La fourrure: moche, inutile, cruelle

La fourrure est chaude, élégante, douce, sensuelle mais elle fait débat. Voici pourquoi, au 21ème siècle, nous devrions laisser les renards, visons, lapins et autres petites créatures tranquilles.

Contrairement à ce qui se passe dans les abattoirs, il n’y a pas de réglementation pour tuer les animaux dans le domaine de la fourrure. Du coup, au moins ça coûte, au mieux c’est. Les méthodes utilisées pour abattre les ratons laveurs, castors, visons et compagnie sont plus cruelles les unes que les autres. Quelle doit être la sensation de se faire électrocuter par voie anale, d’être gazé, noyé ou tué à coup de matraque ? Ces animaux ne sont plus là pour nous le dire.

Lire la suite