MOM, I’M FINE ou comment devenir un influenceur

momimfine.jpg

Devenir une star sur les réseaux sociaux ? L’incroyable Instagrammeur de voyage « MOM, I’M FINE » nous explique son succès, lors d’une conférence à Bruxelles.

Ce jeudi, le belge Jonathan Kubben a expliqué, dans un auditoire de l’ULB, comment devenir influenceur. Je me suis rendue à l’événement car, en plus d’aimer son travail, « MOM, I’M FINE » est un ancien élève de l’ECS Bruxelles, alias mon école.

#skydiving #sky #MomImFine #skylovers #mexico #travel

A post shared by Jonathan Kubben Quiñonez (@momimfine) on

Celui qui a maintenant plus de 300 k followers sur Instagram raconte comment tout a commencé. ‘’J’avais un rêve : être payé pour voyager’’, entamme-t-il. ‘’J’ai alors commencé à regarder sur Facebook quelles étaient mes photos les plus likées, et je me suis rendu compte que c’étaient celles à Tomorrowland.’’ Le jeune belge avait alors trouvé son premier lieu pour faire le buzz.

Ensuite, il lui fallait une idée originale. ‘’Un message sans idées politiques, ni religieuses’’, nous précise-t-il. ‘’C’est alors que j’ai décidé de me créer une pancarte avec écrit dessus : « MOM, I’M FINE »’’. Un concept tout à fait calculé car Jonathan nous avoue qu’il ne s’adresse pas à sa mère en anglais.

IMG_0522.jpg

Sur cette photo, le message n’était pas encore  « MOM, I’M FINE » mais « MOM, I AM NOT ON DRUGS. I AM JUST THAT HAPPY. I LOVE YOU ! ». Néanmoins, l’image a fait son effet et Jonathan est parvenu à trouver son premier sponsor: NRJ. Le beau Belge enchaîne alors les voyages : Cuba, Mexique, Costa Rica, Panama, Colombie et se prend en photo avec sa fameuse pancarte.

‘’Mais il me fallait plus de visibilité’’, explique-t-il. ‘’J’ai contacté 9GAG pour qu’ils parlent de moi, ainsi que la presse. C’est à ce moment là que « MOM, I’M FINE » a vraiment décollé’’, ajoute Jonathan. Il continue alors ses voyages et prend des clichés plus originaux les uns que les autres au Peru, en Bolivie, … et ses sponsors se multiplient.

#SpringBreak #ClosingParty #MomImFine #Mexico #cancun #travel

A post shared by Jonathan Kubben Quiñonez (@momimfine) on

Après 9 mois d’aventures dans 11 pays différents, « MOM, I’M FINE » retourne à Tomorrowland et voit l’impact de son activité ‘’Les festivaliers me reconnaissaient, j’ai vu des filles qui portaient un t-shirt avec « MOM, I’M FINE » écrit dessus’’, nous annonce l’influenceur. ‘’Mais surtout… un homme s’était fait tatouer ma phrase fétiche sur le bras !’’, s’exclame Jonathan. ‘’Sans compter le gars qui est venu me voir en pleurant parce que je l’avais inspiré et qu’il s’était mis à voyager grâce à mes photos…’’, rajoute-t-il.

‘’Bien entendu, je ne travaille pas seul. Tout ceci est le fruit d’un travail en équipe’’, révèle l’amoureux du voyage. ‘’Nous sommes 4, au total’’, précise-t-il.

Lors des questions/réponses, quand on lui demande ce qu’il prépare pour la suite, « MOM, I’M FINE » répond : ‘’Il y a beaucoup de pays que je voudrais encore visiter. Mais soyons honnêtes, je ne pourrai pas faire ça toute ma vie’’, annonce-t-il. ‘’Dans le futur, j’aimerais faire des conférences, être consultant, ici, en Belgique’’, termine-t-il, avant d’entamer une séance photo avec son public.

Rebecca Dreisziger

IMG_0533.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s