Manger de la viande: plaisir coupable ?

Francis Langhendries a fait 4 ans d’études pour devenir boucher et est à présent patron de la boucherie-charcuterie Langhendries à Uccle. Il nous raconte, en théorie, ce qu’a vécu l’animal qui termine dans nos assiettes. Révélations.

15064973_10209233061802046_861747082_o

Pourquoi est-ce important de manger de la viande ?

F.L. : Pour ses apports nutritionnels. La viande contient de la vitamine B12 qui est essentielle pour la croissance et le développement du cerveau chez les enfants. Et puis, c’est bon ! D’ailleurs, le premier Homme sur Terre mangeait lui aussi de la viande. Nous sommes des omnivores.

Comment sont traités les animaux aux abattoirs (en théorie) ? Est-ce qu’ils souffrent ?

F.L. : Non, pas du tout. Les bêtes sont transportées de la ferme jusqu’à l’abattoir. Ensuite, elles ont un temps de repos. On les met dans des granges pour qu’elles se reposent du voyage. Généralement, cela dure 24 heures. Ensuite, les bêtes sont abattues non stressées. Pour le bœuf et le veau, on passe à travers le crâne un fil électrique qui touche directement le centre nerveux. La bête meurt directement et ne souffre pas. Pour le mouton et le cochon, les bêtes sont étourdies avec une sorte de courant. Elles tombent en syncope et ne sentent rien du tout.

L’espérance de vie d’une vache est de 20 ans mais on la tue bien avant ça. Pourquoi ?

F.L. : La bête devient adulte vers 2-3 ans. On l’abat à ce moment là pour une question de rentabilité. Pour le fermier, lui, c’est son gagne pain. Il ne peut pas se permettre d’entretenir une vache pendant 20 ans. Ou bien, il ne vend rien, le pauvre. C’est une question de marché.

Les animaux ont une belle vie avant de finir dans nos assiettes ?

F.L. : Le mieux, c’est quand les bêtes sont élevées naturellement. En principe, elles sont toujours dans des prés. Les seules fois où elles sont enfermées, c’est quand elles sont dans des étables en hiver quand il fait froid. C’est pour leur bien.

A part la viande, qu’exploitons-nous chez l’animal ?

F.L. : On utilise les os, pour faire de la colle par exemple. Et on utilise la peau, pour obtenir du cuir. A l’abattoir, ils salent la peau, puis ils font des tas. Le tout est mis dans un bain, est traité et puis on fait des vestes, des bottes avec le cuir. On essaye de tirer un maximum de l’animal, de gaspiller le moins possible.

Si j’achète de la viande en grande surface, c’est le même principe ?

F.L. : Tout à fait : les bêtes ne souffrent pas et quasi rien n’est gaspillé. Surtout chez le cochon car, comme on le dit si bien « Tout est bon dans le cochon ! »

Maison Langhendries: Chaussée de Waterloo, 879 1180 Bruxelles

D’autres pistes

Selon une très bonne amie qui est en 3ème année vétérinaire, ne plus manger de viande est dans le cycle de l’évolution. « Avant, on pratiquait la chasse. Ensuite, on est passé à l’élevage. À présent, nous avons assez d’aliments alternatifs pour se passer de chair animale », nous explique-t-elle. À méditer !

 

Rebecca Dreisziger

2 réflexions sur “Manger de la viande: plaisir coupable ?

  1. Citation de votre article :
    « Comment sont traités les animaux aux abattoirs (en théorie) ? Est-ce qu’ils souffrent ?
    F.L. : Non, pas du tout. Les bêtes sont transportées de la ferme jusqu’à l’abattoir. Ensuite, elles ont un temps de repos. On les met dans des granges pour qu’elles se reposent du voyage. Généralement, cela dure 24 heures. Ensuite, les bêtes sont abattues non stressées. »

    Un boucher, c’est un commerçant de la viande. Son métier, au plus proche du consommateur final, est de distribuer la marchandise qu’il commande aux abattoirs industriels et/ou locaux.
    Lorsque vous demandez à un boucher comment si les bêtes sont tuées « proprement ou non », vous vous adressez à la personne le plus susceptible de vous fournir une vérité agréable à entendre.
    Un boucher belge local ne tue pas les bêtes. Il achète sa marchandise, la découpe et la prépare si nécessaire et la rend attrayante pour les clients.

    Bien entendu, dans l’inconscient collectif, le boucher est le « maître de la viande ». Vêtu de son tablier blanc, couleur de pureté et qui nous renvoie à l’idée d’une hygiène irréprochable, il nous vend en main propre la viande fraîchement commandée. Seulement, il reste ni plus ni moins un maillon de la distribution alimentaire et non de la production alimentaire.

    Si vous voulez obtenir une vérité plus proche de la réalité mais effectivement différente de celle proposée par le boucher local, il faudra aller directement en abattoir.

    Avec quelques mots clés comme « abattoir traitement animaux » ou encore « animaux cruauté abattoir », on tombe très vite sur d’autres vérités : à titre d’exemple

    « Les animaux ont-ils une belle vie avant de finir dans nos assiettes ? »

    Peut-être. Tout dépend de ce que vous considérez comme une belle vie.
    Le foie-gras n’est rien d’autres qu’une oie gavée jusqu’à mort s’en suive.
    La viande de veau, comme son nom l’indique, est le fait de tuer le bébé d’une vache quelques jours après sa naissance.
    Le lait est produit sur base d’insémination artificielle de la vache. Pour qu’une vache soit rentable, pendant combien de mois sur une année doit-elle être enceinte ?

    Là où nous sommes 11 millions de Belges à manger chaque jour 0,9 kilos de viande. Cela fait prêt de 10 millions de kilos de viande, soit 10 000 tonnes par jour.
    Pensez-vous sincèrement que la bête ait le temps d’apprécier son vert pâturage et de se reposer dans son étable, tel un conte de Disney ? Que chacune des bêtes composant ces 10 millions de tonnes journalières sont abattues sans souffrance ?

    Il est bon de se poser des questions. Il l’est tout encore plus de les poser à la bonne personne.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s