13 reasons why : rapide rappel de la saison 1

Tyler, Courtney, Zach. Qu’avaient-ils fait de mal à Hannah, déjà ? Voici un résumé des personnages de la série, selon l’ordre des cassettes.

Résultat de recherche d'images pour

Yes ! Jour -2 avant la saison 2 de ma série Netflix préférée. Depuis le temps que j’attends ça. Je me suis donc refait la saison 1 et je suis ready pour vendredi. Vous n’avez pas eu le temps de faire de même ? Pas de souci, voici un petit récap, personnage par personnage.

Justin Foley

Résultat de recherche d'images pour "13 reasons why justin foley"

Ce cool kid de l’école a carrément droit à 2 faces de cassettes, donc à 2 épisodes. La première fois, Hannah l’accuse d’avoir été raconter à tout le monde qu’il avait couché avec elle, ce qui était faux. Il est alors la source de la rumeur qui dit que Hannah était une « fille qui couche ».

Dans sa deuxième cassette, Justin est pointé du doigt car il a laissé Bryan, son meilleur pote, se taper Jessica, sa copine, alors qu’elle était saoule. Hannah était témoin de cette scène hyper choquante.

Jessica Davis

Résultat de recherche d'images pour "13 reasons why jessica davis"

Jessica était la plus grande copine de Hannah. Mais elle a cru à tort que Alex, son ex, a rompu avec elle à cause de Hannah. Jessica giffle alors Hannah au café « Chez Monet » et rompt tout lien d’amitié avec celle-ci.

Alex Standall

Résultat de recherche d'images pour "13 reasons why alex standall"

Alex crée une liste sur laquelle il écrit que Hannah a le plus beau cul de l’école. Les garçons commencent alors à la matter de manière inappropriée, à lui faire des réflexions et même à la toucher. Alex déclenche réellement un cauchemar.

Résultat de recherche d'images pour

Tyler Down

Résultat de recherche d'images pour "13 reasons why tyler down"

C’est le photographe de l’école. Il avait une obsession pour Hannah et la photographiait en cachette, même chez elle à travers la fenêtre. Ce qui donnait à Hannah un sentiment d’insécurité. Un jour, il partage une photo douteuse de Hannah et Courtney en train de s’embrasser l’envoie à toute l’école.

Courtney Crimsen

Résultat de recherche d'images pour "13 reasons why courtney"

C’est l’étudiante asiatique du lycée et elle aime les femmes, mais ne l’assume pas. Les étudiants commencent à se douter que c’est elle et Hannah sur la photo qu’a prise Tyler. Du coup, Courtney se défend et va raconter que c’est Hannah qui est gay/bi.

Marcus Cole

Résultat de recherche d'images pour "13 reasons why marcu"

Marcus donne rendez-vous à Hannah lors de la Saint-Valentin. Non seulement il arrive avec 1h de retard, mais il n’est pas seul. Il veut montrer à sa bande de copains comment il compte chopper Hannah. Sauf que, quand il essaye d’aller à la vitesse supérieure, Hannah lui dit non. Marcus l’humilie publiquement en lui hurlant qu’elle était sensée être une fille facile.

Zach Dempsey

Image associée

En cours de communication, les élèves ont une boîte à compliments. Hannah est heureuse de lire ses petits messages. Mais Zach, frustré car Hannah n’a pas voulu sortir avec lui quand il lui a dit « I don’t just like you because you have a great ass, it’s much more than that », commence à lui voler ses petits mots. Ce qui augmente le sentiment de solitude de Hannah.

Ryan Shaver

Résultat de recherche d'images pour "13 reasons why ryan shaver"

Il est membre du club de poésie où Hannah s’était inscrite. Touché par le poème très personnel que Hannah a écrit dans son journal intime, il déchire la page et la publie dans le journal de l’école.

Sheri

Image associée

Alors qu’elle raccompagnait Hannah chez elle après une soirée, Sheri fonce dans un panneau STOP et l’arrache. Au lieu de prévenir la police comme le souhaitait Hanna, elle fait un délit de fuite. L’absence du panneau, dans la même soirée,  cause la mort de Jeff.

Résultat de recherche d'images pour

Clay Jensen

Résultat de recherche d'images pour "13 reasons why clay"

N’a rien fait de mal, on est d’accord ?

Brice Walker

Image associée

Ce petit con a violé Hannah.

Kevin Porter

Résultat de recherche d'images pour "13 reasons why kevin porter"

C’est le conseiller principal d’éducation de l’école. Hannah va lui dire qu’elle est sur le point de se suicider, mais Kevin Porter est incompétent sur ce coup là et ne fait pas le nécessaire pour aider Hannah, qui se suicide dans l’après-midi.

Et voilà ! J’espère que cet article vous a aidé à vous souvenir de la saison 1 et que vous serez aussi au taquet que moi vendredi pour un bingewatchig de folie !

Rebecca Dreisziger

31748590_200285960770341_763162194681528320_n.jpg

Avicii: True Stories, le reportage choc sur Netflix

Je viens de terminer de regarder le –super long– reportage d’Avicii,  sur Netflix. Un documentaire qui retrace la descente aux enfers du DJ suédois, posté quelques semaines avant sa mort…

Quand j’ai vu cette semaine dans mes suggestions Netflix qu’il y avait un reportage sur Avicii, je me suis dit « Ah ok, ils n’ont pas traîné, ils avaient tout prévu ». Sauf que, en me renseignant, j’ai découvert qu’il s’agissait d’un hasard du calendrier. En fait, Netflix avait mis en ligne ce reportage de la BBC quelques semaines avant la mort de Tim Bergling. Un reportage qui avait été créé suite à la retraite musicale d’Avicii en 2016.

90 minutes de reportage

« Avicii : True Stories » raconte l’histoire d’un jeune garçon, qui s’amuse derrière son écran à produire des sons avec ses copains. Un gars un peu geek. Jusqu’au moment où il se fait repérer. On le voit faire ses premières performances sur scène. L’étonnement sur son visage quand les gens se mettent à danser sur sa musique « Levels ». Ce qui est plutôt cool.

Et puis, les titres s’enchaînent. Le reportage montre alors, avec des interviews de différents artistes donc David Guetta et Avicii lui-même, que Tim était de nature timide. Il était angoissé à chaque festival, chaque performance. Il s’est alors réconforté dans l’alcool et a enchaîné des séjours en clinique. Une descente aux enfers jusqu’en 2016, où il a pris sa retraite musicale.

Rebecca Dreisziger

Fanta révolutionne les Facebook Lives

Tu peux maintenant choisir quel sera le nouveau goût de leur gamme en jouant à une sorte de jeux vidéo sur Facebook ! Et j’ai fait partie de l’aventure de cette innovation, héhé.

30740873_10213785986782325_9005122620873506816_n.jpg

Ahhh… moi et les Facebook Lives ! Après en avoir enregistrés une vingtaine avec Christophe Deborsu pour RTL l’an dernier, me voilà maintenant à participer à la création d’un tout nouveau concept de FB Lives pour Fanta. Ah oui, si vous ne le savez pas encore, ça fait 6 mois que je suis en stage chez Coca-Cola.

Pourquoi faire simple quand on peut faire mieux ?

Pour rappel, normalement, un live sur Facebook est une simple vidéo tournée en direct.

Capture d’écran 2018-04-17 à 23.23.15.png

Mais chez Coke, on ne se contente pas du minimum ! Fanta lance alors les #FantaBattles dans le cadre de la campagne « Battle of the Flavors ». Un tout nouveau concept encore jamais vu dans le domaine du digital.

Un jeu vidéo en live sur Facebook

Avec l’agence Ogilvy & Social.Lab, Fanta révolutionne le Facebook Live et le transforme en un jeu vidéo. Le concept ? Il faut cliquer sur la réaction correspondant au goût que tu voudrais voir sortir cette année en Belgique et au Luxembourg. Au fur et à mesure que les utilisateurs cliquent sur les réactions, il se passe quelque chose à l’écran. Ça bouge ! Dans l’exemple ci-dessous, la première bouteille à se retrouver dans le cadre a gagné la manche.

30710990_10213782937986107_2476465665993605120_n.png

Avec le support d’influenceurs

Pour soutenir la campagne « Battle of the Flavours », les ambassadeurs Fanta sont au rendez-vous : Lufy & Enzo, Simon Herck, Nour & Fatma et Unagize. Chacun représente un goût différent. Ils ont d’ailleurs même droit à des pixel arts assez stylés !

Capture d’écran 2018-04-17 à 22.58.03.pngCapture d’écran 2018-04-17 à 23.05.10.png

Les dates à ne pas manquer

Et oui, ce n’est pas parce que c’est dans l’esprit d’un jeu vidéo que ce n’est plus un live. Il y a certaines dates et heures précises où il faut se connecter pour pouvoir jouer. Pour participer aux #FantaBattles, rendez-vous les jeudis 19 avril, 26 avril et 3 mai à 17h et 17h30 sur la page Facebook de Fanta !

D’autres dates seront encore définies, dont la grande finale qui se déroulera fin juin, in real life, à Walibi.

Et vous, quel goût allez-vous soutenir ?

Rebecca Dreisziger

Expo « Star Wars: Identities », ma nouvelle aventure

29955622_10213666883564819_1438091149_o.jpg

Attention, La Force débarque à Bruxelles ! Aujourd’hui, l’expo « Star Wars : Identities » a ouvert ses portes au Palais 2. Alias mon nouveau job d’étudiant ! Trop cool. Du coup, j’ai eu l’occasion de me promener dans les salles hier, lors de ma journée de formation. Et c’était vraiment pas mal !

Comment économiser pour l’été de la meilleure façon qu’il soit ? Bosser avec ses potes à l’expo Star Wars ! Et oui, en ayant fait ensemble l’expo Harry Potter puis celle des dinosaures l’an dernier, des liens se sont soudés. Du coup, notre équipe est au top pour accueillir les visiteurs jusqu’en septembre ! Voici à quoi vous attendre si vous passez nous faire un coucou.

Les artefacts authentiques des films

Et oui, les droïdes, costumes, accessoires et maquettes exposés dans l’expo sont les originaux qui ont été utilisés pour les films ! Du coup, paillettes dans mes yeux quand j’ai vu C3PO. C’était marrant car, il y a un mois, au Comic Con, je rencontrais Anthony Daniels, l’acteur qui porte ce costume métallique dans les films.

J’ai aussi particulièrement aimé me retrouver devant cette plaque de Han Solo. Un objet que l’on peut voir dans « L’empire contre-attaque » lorsque le personnage se fait congeler dans de la carbonite. Sinon, j’ai aussi eu quelques pincements au cœur en voyant les costumes de la princesse Leia, interprétée par notre désormais regrettée Carrie Fisher.

Une quête sur l’identité

Le thème de l’expo, comme son nom l’indique, est l’identité. C’est-à-dire la personnalité de chacun, les relations que nous avons les uns avec les autres. Du coup, en plus d’avoir des funny facts sur les films Star Wars, vous avez des explications sur, par exemple, les gênes, l’amitié. Perso, j’ai moins aimé cette partie.

Ce que j’ai bien aimé par rapport à l’identité, c’était la quête d’identité sur nous-mêmes. Tout au long de l’expo, vous avez un bracelet électronique que vous devez scanner à certains endroits en répondant à des questions sur votre personnalité. A la fin du parcours, un personnage du monde de Star Wars vous est attribué. C’est plutôt sympa ! Regardez ce que j’aurais été si je vivais dans cet univers (canon hein, je sais haha) :

29955758_10213666883524818_1802199950_o.jpg

Alors, vous avez envie d’aller y jeter un œil ? L’expo est ouverte tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 18h. Si vous voulez m’y croiser, je bosse les samedis et dimanches. A très vite, jeunes Padawans !

Rebecca Dreisziger

29954708_10213666882444791_339411113_o.jpg

J’ai eu ma lettre pour Poudlard !

Visiter les studios Warner Bros. ? Fait ! Voici mes trucs et astuces pour le jour où, vous aussi, vous irez sur les lieux du tournage.

 

Je suis allée visiter le Warner Bros. Studio tour London il y a presque deux semaines. Une expérience inoubliable qui, selon moi, tout Potterhead devrait faire au moins une fois dans sa vie ! Si, vous aussi, vous comptez y aller un jour, voici mes conseils.

Réservation des tickets très à l’avance

Conseil numéro 1 : si vous allez à Londres expressément pour visiter les studios Harry Potter, réservez votre ticket Warner Bros. (50€) avant même de booker votre billet de train ! Car le comble serait de partir à Londres et que les studios soient déjà sold out (ce qui a failli m’arriver !!!).

IMG_3982.jpg

Pour vous donner une idée, j’écris cet article le 4 mars, et je vois sur le site de réservations de tickets que, si je veux visiter les studios un week-end, il n’y a pas de place disponible avant le dimanche 13 mai ! Et encore, il n’y a que 4 heures d’entrées différentes au lieu de 20. Du coup, il faut prévoir son voyage au grand minimum 2 mois à l’avance ! Et donc être très motivé.

Capture d’écran 2018-03-04 à 22.21.35.png

Audio-guides : je déconseille

En général, quand je visite un musée ou une expo, j’adore avoir un audio-guide pour avoir des informations complémentaires à ce que je vois. Evidemment, lorsque j’ai réservé mon ticket pour le studio Warner Bros., j’ai pris l’audio-guide à 5€. Verdict : je ne vous le recommande pas !

L’audio-guide est en fait un iPhone qui vous montre des vidéos explicatives. Ce qui m’a dérangé ? Tout simplement, quand on est dans un si bel endroit, on n’a pas envie de regarder des vidéos sur un téléphone. On a envie de regarder autour de soi. En plus, le tour est tellement grand qu’on n’a pas le temps de tout regarder, tout lire et en plus écouter quoi que ce soit.

Temps de visite

Selon le personnel sur place, certains visiteurs arrivent à faire le tour des studios en une heure, d’autres, en 14 heures. Ce sont les extrêmes.

De mon côté, il m’a fallu 5 heures pour faire la visite à mon aise. Et encore, je ne lisais pas chaque pancarte explicative. Je ne m’arrêtais pas pour essayer de savoir quelle perruque appartenait à qui dans les films. Sur le moment, selon moi, vous avez tellement d’informations dans tous les sens qu’il est impossible de s’attarder sur chaque détail et de faire le tour à fond. Si on veut apprécier à son aise chaque costume/accessoire, analyser leur conception et se remémorer les scènes des films, effectivement, on en a pour 14 heures.

Tout ceci sans prendre en compte que les studios se trouvent, pour le dire avec classe, « au trou du cul du monde » ! Pour m’y rendre, j’ai dû prendre un bus, puis un train, puis un bus Harry Potter qui nous a emmené aux studios. Un long trajet !

Une visite qui va vous prendre, le tout en tout, l’entièreté de la journée. Mon conseil, c’est donc de réserver 2 mois à l’avance votre ticket pour 9h du matin et de faire le tour à votre rythme et de ne rien prévoir après.

bureau Dumbledore.JPG

Visite de Londres

Si je trouve personnellement que 50€ est une somme raisonnable pour une journée de visite, je pense qu’aller à Londres uniquement pour voir les studios est cher payé. Du coup, tant que vous y êtes, autant rester 2-3 jours en plus pour profiter de la ville ! Voici un petit aperçu de comment j’ai optimisé mon temps…

Rebecca Dreisziger

La fin des paillettes ?

On parle de bientôt supprimer les paillettes traditionnelles, micro-billes de plastique, car elles polluent les océans. Pas de panique, les paillettes bio débarquent en Belgique !

27999119_10213196232758843_886871869_o.jpg

Et ouais ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, les paillettes classiques, synonymes de fête et de bling bling, ont un impact écologique très négatif. Il suffit de taper « paillettes pollution » sur Google pour trouver un tas d’articles sur le sujet.

Petit résumé de la problématique : les paillettes, que l’on trouve dans les maquillages et certains savons, sont de toutes petites particules de plastique qui traversent avec facilité les systèmes de filtration d’eau. Elles ne se désintègrent donc pas et s’accumulent, polluent les océans et menacent la vie sous-marine. Lire la suite